DEPART DU MAIRE APRES 15 ANS A VOTRE SERVICE

J L BChers Monthenaultoises et Monthenaultois,

 Pour lancer 2008, j’ai souhaité inviter à l’occasion des vœux traditionnels Jean Claude LAMANT et Antoine LEFEVRE car ils ont tous les deux influés sur la vie des Monlhenaultoises et des Monthenaultois.(Antoine LEFEVRE était de tout cœur avec nous, mais un événement de dernière minute ne lui a pas permis d’être présent le 5 janvier dernier).

Ces deux personnalités ont été influentes notamment à travers les actions qu’elles ont pu mener sur le territoire Laonnois.Chacun sait maintenant que les choix opérés sur la ville centre, et ceux pris sur l’ensemble de la communauté de communes ont forcément des répercussions sur la vie quotidienne des habitants du village.

Qu’ils s’agissent des zones d’activités, des équipements publics, de l’insertion, en passant par le ramassage des ordures ménagères de l’assainissement ou du logement….. , ils ont tous les deux pesés sur l’histoire de notre commune. L’histoire de la commune, c’est bien évidemment également celle de son Maire et ils ont là aussi joué un rôle important : 

Celui d’Antoine LEFEVRE en me proposant de l’aider à mener une politique du logement en tant que vice président de la CCL. Nous avons pu mener ensemble l’opération façade, l’aide à la création de logements locatifs hors Laon ainsi que l’OPAH de la ville historique. Ces trois actions ont d’ailleurs rencontré un franc succès. 

Le rôle de Jean Claude LAMANT en m’encourageant à m’engager dans la vie publique et citoyenne, qui m’a fait confiance alors qu’il était Député, Maire de Laon, en m’engageant dans son cabinet comme médiateur au logement. Nous avons pu aider et conseiller ensemble des centaines de personnes en matière de logement et dans d’autres domaines également. 

Quand un élu parle d’histoire, il parle également de bilan et à l’approche des élections le moment est tout à fait propice. 

J’ai été élu comme Maire adjoint, le 25 mars 1989, puis au départ de Mr Brûle, comme Maire le 10 avril 1993. 

Depuis mon élection en tant que Maire, j’ai été aidé et accompagné par des conseillers, des adjoints, des employés municipaux, des secrétaires de mairie, que je remercie pour leur soutien. Les actions que j’ai pu mener sur notre commune sont aussi le fruit de leur dévouement et c’est la raison pour laquelle j’emploierai la première personne du pluriel. 

Rappelons nous, ce n’était pas si simple de se lancer dans l’aventure et l’on pourrait même dire que l’ampleur de la tâche était inversement proportionnelle à la taille de la commune (et à son budget).   Pas de bureaux pour travailler mais des documents empilés sur une table, un bâtiment public quasiment vide, les vitraux de l’église brisés, un réseau d’eau potable souvent en panne avec des équipements à revoir, l’entretien du village traité partiellement, pas de matériel ni de bureau ni d’entretien avec en plus les obligations récurrentes auxquelles il fallait faire face régulièrement notamment, l’entretien des routes et le respect de la réglementation issue de la décentralisation. Tout cela à régler avec l’équivalant d’un budget annuel d’une petite E U R L. Alors je ne vais pas énumérer toutes les actions que nous avons pu mener dans notre village depuis avril 93, mais en rappeler les principales en les résumant par thèmes: 

Sur le plan de l’organisation, nous avons revu celle du secrétariat de mairie, du classement, nous nous sommes équipés en informatique et en bureau (renouvelé depuis). 

Concernant les bâtiments communaux, nous nous sommes attaqués à la restauration des vitraux de l’église, nous nous sommes également attelés à rentabiliser le " bâtiment mairie " d’abord en réhabilitant le logement du premier étage et ensuite en créant un appartement en rez de chaussée Nous avons aménagé une salle du conseil, créé un bureau pour le secrétariat de mairie. Nous avons mis en conformité les installations électriques. Nous avons signé une convention avec la société Oxyg’aisne pour mettre à disposition des habitants leurs salles de banquet ou de réunion. (à réactiver avec le futur locataire) 

Dans le domaine de l’entretien du village, il a fallu faire l’achat progressif de tout le matériel nécessaire pour assurer un minimum de travaux en régie," tondeuse, taille haie, débroussailleuse, etc.  " mettre en place une gestion plus rigoureuse de l’employé municipal et un entretien total et régulier du village. Nous nous sommes également attachés à embellir le village, avec des aménagements paysagers, un fleurissement régulier, l’installation de mobilier d’équipements, notamment la pose de plaque de rue sur des potences.  

Concernant la voirie, nous avons procédé à des travaux de drainage rue du lac, à la pose de bordure rue de Chaumont et rue du lac, à la réfection de la rue de Chaumont, de la rue du tour de ville, de la route de la ferme de Chaumont. 

Pour les travaux en régie, auxquels nous pouvons y ajouter ceux effectués grâce à l’intervention de la CCL. :*Marches de l’église, lavoir, puits, mur du cimetière, drainage rue la vallée et chemin de Martigny. Sur ce chapitre " car il s’agissait des actions négociées avec la commune ", nous pouvons aussi y ajouter, la démolition du transformateur rue du tour de ville, la démolition et l’installation d’un nouvel abris bus. 

Au sujet de l’assainissement, nous avons mis en place dans un premier temps, l’étude, le schéma d’assainissement et l’enquête publique qui ont permis à la commune de déterminer que le mode d’assainissement le plus adapté à notre commune était l’assainissement autonome (individuel). Dans un second temps, nous avons fait réaliser le zonage à la parcelle qui détermine les travaux de conformité à réaliser chez chaque particulier. La compétence reprise récemment par la CCL permet dorénavant au service public d’assainissement non collectif intercommunal S P A N C, de prendre le relais. 

Dans le domaine de l’eau, en premier lieu, nous avons mis en place une procédure qui a permis à la commune de mettre son réseau d’eau potable en affermage dans les meilleures conditions possibles afin de réaliser des travaux de modernisation des équipements " pompes, automatisme ligne électrique, compteurs ". Nous avons ensuite fait réaliser sous les recommandations expresses de la DASS des études sur la création d’un périmètre de protection du captage, l’installation d’équipement de traitement de l’eau pour les pesticides, l’installation d’un sur-presseur, le raccordement de la ferme de chaumont. Grâce aux tractations entreprises, au départ en temporisant avec la DASS et ensuite en négociant avec le syndicat des eaux du chemin des Dames, nous avons pu échapper à ces dépenses pharaoniques. Le raccordement au château d’eau du Center Parcs (négocié également avec la commune et la ferme de Chaumont ) et notre adhésion au syndicat des eaux du chemin des dames, nous ont permis d’échapper à des investissements beaucoup trop lourd à supporter pour le budget de notre village.

Qu’il s’agisse de l’extension du réseau à la ferme de Chaumont, de la connexion de la commune au réseau Center Parcs, de l’installation du surpresseur, le prix du mètre cube d’eau intègre déjà les provisions nécessaires. Et cerise sur le gâteau, nous pouvons vous annoncer que le prix du mètre cube va baisser pendant les10 prochaines années (cadeau de départ). 

Sur le plan de l’urbanisme, nous avons, après la phase de diagnostic entreprise dans le cadre de la carte communale, lancé un plan local d’urbanisme. Ce P L U est un atout essentiel pour l’avenir de notre village. Par ailleurs, le caractère environnemental que nous voulons lui donner intéresse bon nombre de décideurs et nous a permis d’obtenir des aides. La création d’un site internet y a probablement contribué aussi.

Pour terminer, sur le plan des animations outre les concerts ,14 juillet, fêtes communales etc , nous avons lancé la première fête de l’Ane qui donne également une particularité à notre village.

Toutes ces actions n’ont pas eu de répercussions sur la pression fiscale et ont été parfaitement indolores pour le contribuable Monthenaultois. Les choix des équipes successives ont été importants et il serait souhaitable d’assurer une continuité pour poursuivre les changements nécessaires à opérer dans notre Village.

 Pour ce faire, compte tenu de mon intention de ne pas briguer un autre mandat de Maire, il serait nécessaire, pour également éclairer le choix des électeurs, qu’un futur candidat à la Mairie s’affiche. Qu’il rassemble une équipe de personnes pour assurer sa gouvernance et lui permettre de conduire un projet.

S’il le souhaite et vous également, je veux bien l’aider dans sa mission, notamment dans le domaine de l’intercommunalité et de l’urbanisme. Je pense qu’il est important à la fois pour l’avenir de notre village et à la fois pour sa cohésion, de réunir une liste ouverte à toutes les bonnes volontés pour les prochaines élections municipales. 

Quelque soit le cas de figure, j’invite les futurs candidats au conseil municipal à nous faire part de leur intention, afin que nous puissions établir la liste des candidats " indépendants ou non ". 

Même si les bulletins individuels sont admis, je vous rappelle qu’il s’agit d’un scrutin de liste sur laquelle chacun peut rayer ou ajouter des noms. 

A cet égard vous trouverez ci joint un extrait du code électoral. 

Afin d’organiser au mieux ces élections, je propose donc aux candidats de nous adresser un courrier précisant leur intention de se présenter à l’élection municipale de mars prochain, avant le 15 Février 2008. Je tiens à préciser que cette date butoir nous permet simplement d’avoir le temps matériel d’éditer la liste des candidats, de vous la transmettre et de laisser également un temps de réflexion aux électeurs. Je vous remercie pour votre confiance et je souhaite tous mes vœux de réussite à celle ou à celui qui entreprendra de gérer notre Village ;Je vous souhaite également tous mes voeux de bonheur et de santé, plus particulièrement pour ceux qui souffrent.

 Amitiés à toutes et à tous

 

Extraits du code électoral

 

ARTICLE L252: 

Les membres des conseils municipaux des communes de moins de 3 500 habitants sont élus au scrutin majoritaire 

ARTILCE L253 :

Nul n’est élu au premier tour de scrutin s’il n’a réuni :

1° la majorité absolue des suffrages exprimés ;

2° un nombre de suffrages égal au quart de celui des électeurs inscrits. 

Au deuxième tour de scrutin, l’élection a lieu à la majorité relative, quel que soit le nombre des votants. Si plusieurs candidats obtiennent le même nombre de suffrages, l’élection est acquise au plus âgé. 

ARTICLE L254 :

L’élection des membres du conseil municipal a lieu au scrutin de liste pour toute la commune. 

ARTICLE L257 :

Les bulletins sont valables bien qu’ils portent plus ou moins de noms qu’il n’y a de conseillers à élire. 

Les derniers noms inscrits au-delà de ce nombre ne sont pas comptés. 

Rappels : 

Aucune disposition n’interdit à un candidat de se présenter dans plusieurs communes et sur plus d’une liste dans ces communes.La circonstance qu’une personne ne se soit pas portée candidate ne fait pas obstacle à son élection si elle obtient le nombre de suffrages requis.Aucune disposition n’interdit à une personne qui n’était pas candidate au premier tour de se présenter au second tour. 

Les candidats peuvent se présenter :

- soit sur des listes complètes comportant autant de noms que de sièges à pourvoir,

- soit sur des listes incomplètes

- soit en candidat isolé.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site